Vietnam

ACTIONS DE MICROCRÉDIT

Des cochons, des zébus, du petit commerce, du durian...


Zones d'intervention avec nos différents partenaires :


 

Nos partenaires :

MACDI : Microfinance And Community Development Institute, est une Institution de Micro-Finance (IMF) basée à Hanoi, qui soutient des projets de développement rural dans différentes régions du Vietnam, en coopération avec les Unions de femmes et les Unions de paysans locales.

AEPD : Association for Empowerment for Persons with Disability, basée à Dong Hoi, a pour but d'améliorer la qualité de vie des personnes handicapées victimes des séquelles de la guerre du Viêt Nam (mines anti-personnel et agent orange) à travers un appui social et économique et un accès aux soins.

Centre de service social de la province d'Ha Tinh : Le centre social soutient les personnes vulnérables, tant sur des questions d'accès aux services publiques et aides sociales, qu'en termes de formations. Le centre nous a contacté pour mettre en oeuvre un projet à destination de personnes en situation de handicap. Le projet vient en complément de leur travail de formation professionnelle avec ce public, pour permettre aux familles d'investir dans de nouvelles activités suite aux formations.  

Coopérative Long Trung : La coopérative agricole de Long Trung compte actuellement 34 membres. En 2020, plusieurs phénomènes climatiques ont touchés la zone. La baisse duniveau du Mékong ainsi que des nappes phréatiques aggravant la sécheresse, ainsi que la salinisation du delta du Mékong, particulièrement la commune Long Trung. Ces eaux salées ont infiltré les rizières où les producteurs cultivent ds arbres de durians dont près de la moitié sont morts du fait de la salinisation. La coopérative nous a donc contacté afin que les producteurs puissent restaurer leurs parcelles. 

 

Pourquoi soutenir l'élevage bovin et porcin ?

Pour la majorité des familles pauvres, l'activité principale est la culture du riz dont les 2 récoltes annuelles doivent suffire à nourrir la famille toute l'année. Malheureusement, avec la pression démographique et la perte de qualité des sols, beaucoup de familles ont besoin d'un revenu supplémentaire pour couvrir leurs besoins alimentaires, sans parler des frais de scolarité, de santé, etc. Nombre de familles vulnérables en zone rurale cherchent donc à développer une activité d'élevage permettant de valoriser les résidus de culture et de disposer d'un revenu complémentaire.
L'élevage et l'engraissement de cochons génèrent actuellement d'une bonne rentabilité au Viet Nam et grâce à un cycle de production court (4 mois), la famille bénéficie rapidement de liquidités. Cependant, cette activité nécessite une bonne organisation et un minimum de disponibilité pour entretenir et nourrir les animaux.
Certaines familles préfèrent donc développer l'élevage de bovidés qui n'ont pas besoin d'alimentation industrielle et nécessitent moins de soins.
Mais pour cela, les paysans ont besoin de financements. Et même si le système bancaire rural est très développé au Viêt Nam, les familles les plus pauvres n'y ont pas accès, faute de garanties à présenter. Les prêts de Zebunet leurs permettent donc de développer leur activité dans de bonnes conditions, avec un apport financier et des formations adaptées.

Et le petit commerce ?

La diversification des sources de revenus est la clés pour sortir les populations les plus démunies de la pauvreté. Ainsi, nombre sont ceux qui souhaitent avoir un échoppe, vendre quelques produits, mais ce qui manque souvent est le capital initial pour se lancer. Toutes ces activités forment le secteur informel, qui constitue une bonne partie de l'économie dans le pays. Les petits commerces permettent également à des populations comme les femmes et les jeunes d'avoir une activité génératrice de revenus, leur permettant de subvenir à leurs besoins.

Mais le Durian ça ne sent pas bon !

On est d'accord, le Durian, ce n'est pas la rose. Il ne laisse pas indiférent par sa forte odeur. Mais cette culture est très populaire au Vietnam où beaucoup apprécient son goût. Car une fois les odeurs passées, le Durian est en fait très versatile. Et oui, on l'inclus dans la crème patissière, on en fait de la glace ou des bonbons. Les petits et grands en rafole. Surtout cultivé dans la provine du Mékong, les plantations souffrent de la baisse du niveau du fleuve et de la montée des eaux salées.




Projets en cours


MOC CHAU 2020 – Cochons
Partenaire : MACDI
Localisation: Province de Son La
Date de début et durée : juillet 2020 – 24 mois
Montant total du projet : 520 000 000 VND (environ 19 000 €).
Montant individuel du prêt : 9 700 000 VND (environ 355€).
Nombre de bénéficiaires : 48 familles paysannes vivant en zone rurale.
Nombre d'animaux : 144 porcs.
Description de l'action: par l'intermédiaire de notre partenaire, avec l'appui de l'Union des femmes, les familles reçoivent un prêt de 9 700 000 VND pour une durée de 2 ans. Cela leur permet d'investir dans 3 cochons, une porcherie. Le prêt couvre aussi les aliments et les médicaments pour les six premiers mois. 


Avancement : Le projet vient d'être lancé. Bientôt disponible sur vos espaces adhérents !

 

MOC CHAU 2020 – Vaches

Partenaire : MACDI

Localisation: Province de Son La
Date de début et durée : juillet 2020 – 36 mois
Montant total du projet : 591 000 000 VND (environ 21 600 €).
Montant individuel du prêt : 11 150 000 VND (environ 400 €).
Nombre de bénéficiaires : 48 familles paysannes vivant en zone rurale.
Nombre d'animaux : 48 zébus ou bufflonnes de race locale.
Description de l'action: par l'intermédiaire de notre partenaire, avec l'appui de l'Union des femmes, les familles reçoivent un prêt de 11 150 000 VND pour une durée de 3 ans. Cela leur permet d'investir dans 1 vache, une bufflonne selon leur stratégie. La vache et la bufflonne donneront des petits qui pourront agrandir le cheptel ou être vendus. Cette production à cycle long est parfois plus facile à gérer par les familles pauvres car il n'y a pas besoin d'acheter de nourriture. Le prêt couvre aussi les aliments et les médicaments pour les six premiers mois et une saillie.

Avancement : Le projet vient d'être lancé. Bientôt disponible sur vos espaces adhérents.

 

Thanh Hoa 2020
Partenaire : AEPD et Union des Jeunes Vietnamiens de France (UJVF), financement Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM)
Localisation : Province de Quang Binh
Date de début et durée : décembre 2020  - 24 mois
Montant total du projet : 456 000 000 VND (environ 21 000 €)
Montant individuel du prêt : 10 000 000 VND (environ 400 €)
Nombre de bénéficiaires : 33

Prêt : élevages, épiceries, commerces.

Description de l'action : par l'intermédiaire de notre partenaire, avec l'appui de l'Union des femmes, et de l'Union des paysans, les familles reçoivent un prêt de 10 000 000 VND pour une durée de 2 ans, pour diverses activités, en fonction des besoins et envies exprimées. Ce projet est majoritairement financé par le FORIM, un fonds de développement de l'Etat français, via l'Union des Jeunes Vietnamiens de France en collaboration avec Zebunet. Ili vise à 50% des personnes en situation de handicap à cause de l'Agent Orange épandu pendant la guerre du Vietnam. Les autres bénéficiaires ont d'autres types de handicaps. Grâce à la subvention du FORIM, des membres de l'UJVF vont pouvoir rendre visite aux bénéficiaires d'ici un an ! Ils nous rapporteront de jolis photos et témoignages, qui seront exposés dans le cadre d'une exposition à Paris.

Avancement : Le projet a été lancé en fin d'année 2020 après avoir rencontré des retards suite à la pandémie de covid et les innondations. Les PEA seront bientôt disponibles.

Gia Ninh 2018 – Elevage et Petit commerce
Partenaire : AEPD
Localisation : Province de Quang Binh
Date de début et durée : juillet 2018 - 24 mois
Montant total du projet : 560 000 000 VND (environ 22 000 €)
Montant individuel du prêt : 10 000 000 ou 15 000 000 VND (entre 400 et 600 €)
Nombre de bénéficiaires : 46
Nombre d'animaux : 10 éleveurs de volailles, 7 éleveurs de vaches, 15 éleveurs de cochons, et 14 activités de petit commerce (épicerie, restauration, production de noodles ou encens, etc).

Description de l'action : par l'intermédiaire de notre partenaire, avec l'appui de l'Union des femmes, et de l'Union des paysans, les familles reçoivent un prêt de 10 ou 15 000 000 VND pour une durée de 2 ans. Cela leur permet d'investir dans des animaux d'élevage ou dans des matières premières pour entamer une activité commerciale. Nous n'avons encore jamais soutenu de petit commerce au Vietnam mais les chiffres sont prometteurs, nous avons donc accepté de faire un test. Afin d'assurer de bonnes conditions Zebunet finance ici deux formations pour 60 000 000 vnd, afin de former les familles à la gestion notamment.

Avancement : Le projet se déroulait sans accroc jusqu'à la crise du Covid. A la demande des éleveurs, nous avons accordé un délai pour leur permettre de rembourser sereinement Zebunet sans se priver dans leur vie quotidienne. Le projet se clôture bientôt.

 

Projets terminés

Hien Ninh 2017 – Poissons
Partenaire : AEPD
Localisation : Province de Quang Binh
Date de début et durée : mars 2017 - 24 mois
Montant total du projet : 20 000 000 VND (environ 800 €)
Montant individuel du prêt : 10 000 000 VND (environ 400 €)
Nombre de bénéficiaires : 2
Nombre d'animaux : 2 lots d'alevins + nourriture afin de permettre aux pisciculteurs de relancer leur activité (suite aux inondations fin 2016).

Description de l'action : par l'intermédiaire de notre partenaire, avec l'appui de l'Union des femmes, et de l'Union des paysans, les familles reçoivent un prêt de 10 000 000 VND pour une durée de 2 ans. Cela leur permet d'investir dans des alevins (jeunes poissons) qui viendront repeupler leurs plans d'eau, croître et se reproduire, pour permettre aux bénéficiaires de relancer leur activité piscicole (élevage et vente de poisson sur les marchés locaux). Ce projet est un test pour Zebunet, s'il est un succès nous pourrons le reproduire si de futurs demandent émergent.

Avancement : Ce projet est terminé.

 


 

INFOS GENERALES

Ancienne colonie française, le Viet-Nam devient indépendant en 1954 après la célèbre bataille de Diên Biên Phu. Vient ensuite une guerre civile meurtrière qui dure 20 ans, impliquant l’armée Américaine. En 1975, la paix est revenue avec l’unification du pays.
Hô chi Minh, le leader charismatique est le père de la nation, a conduit les deux guerres contre Français et Américains.
Après des années d’extrême pauvreté, un vent nouveau souffle sur le Viêt Nam depuis la campagne « Doi Moi » (changement) proclamée en 1991. Le pays est en train de devenir un des « dragons » de l’Asie, néanmoins la vie dans les campagnes reste précaire.


POPULATION

Le Viêt Nam, dont la superficie représente la moitié de celle de la France, possède une population de plus de 92 millions d'habitants en 2016. La densité est donc très élevée et cela pose un problème conséquent dans les campagnes car l'espace vient à manquer et les superficies de rizière allouées aux familles diminuent. Des populations sont obligées de se déplacer sur des fronts pionniers et de développer d'autres activités agricoles.
Par ailleurs, le Viêt Nam est composé d'une multitude d’ethnies. Les Viêts représentent l'ethnie majoritaire (86%), aux côtés de 53 autres ethnies, dont beaucoup vivent majoritairement dans les montagnes, qui forment une mosaïque colorée : Tày, Thai, Muong, Katu, Lolo, Hmong noir, Dao rouge... Leur tradition est souvent orale, et beaucoup suivent un régime matriarcal. Ils sont les cibles prioritaires des projets de Zebunet.


ECONOMIE

Les guerres, les importantes dépenses d’armement et la planification de l’économie ont grandement affaibli l’économie du Viêt Nam jusqu’aux années 90. Le pays enregistre cependant, depuis la levée de l'embargo américain au milieu des années 1990, une nette reprise de l’économie coïncidant avec une libéralisation économique progressive, à l'image de son voisin chinois. Depuis les années 2000, on parle même d’un décollage économique puisque le taux de croissance réel du PIB passe de 4,7 % en 2011 à 7,8 % en 2007, même s'il est redescendu à cause de la crise économique il atteignait 6,8% en 2010 et s’est maintenu jusqu’en 2015 à plus de 6 % par an.
Malgré ce développement rapide, le Viêt Nam reste toujours un pays agricole, ce secteur employant plus de 50% de la population et participant à plus de 50 % du PIB, tout en répondant aux ¾ de la consommation intérieure.
Près de 90% des pauvres sont des ruraux. La pauvreté est nettement plus prononcée et enracinée dans les zones de montagne du Nord et dans les hautes terres du Centre que dans les zones côtières et les deltas des fleuves. Le porc constitue un élément de base de l'alimentation des vietnamiens, 95 % de la production de viande est issu des élevages industriels, nos projets porcins ont donc tout leur intérêt dans les zones rurales reculées.